:: Accueil ::
:: L'Espagne ::
:: Etudier ::
:: Travailler ::
::: Postuler :::
:: Venir depuis la France ::
::Apprendre la langue ::
:: Offre de stage ::
:: Vidéos ::
:: Liens utiles ::
:: Contacts ::

Travailler en Espagne

Si vous avez le projet de changer d’air, de découvrir une autre culture que ce soit dans la vie de tous les jours ou au travail alors n’hésitez pas à venir travailler en Espagne, voici toutes les informations dont vous allez avoir besoin.

  1. Les formalités administratives
  2. Le marché du travail
  3. Economie et secteur de pointe
  4. Investir dans le pays en créant une entreprise
  5. Rechercher un emploi
  6. La législation

1-Les formalités administratives

   Tout d’abord, il est nécessaire de faire le point sur toutes les formalités administratives que vous aurez à faire en France ou en Espagne. Étant français donc résident européen vous pouvez résider en Espagne pendant trois mois avec une simple carte d’identité française ou un passeport (même expiré, si la date d’expiration n’excède pas 5 ans). Au delà de ce délai, il vous faut un permis de résidence qui vous sera délivré si vous avez un contrat de travail.

Au niveau de la protection sociale, l’indemnisation des risques (maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès, retraite, chômage) et les prestations d’allocations familiales sont prévues. Le candidat à l’emploi devra demander un numéro d’immatriculation de sécurité sociale auprès de la sécurité sociale, ou de l’une de ses antennes administratives. 

   Tous les travailleurs doivent être assurés contre les accidents et la maladie. Des indemnités de renchérissement et des allocations familiales sont également prévues. L'employé paie environ 6% de son salaire brut à la sécurité sociale espagnole, tandis que la contribution de l'employeur s’élève à 32% environ.


   Si vous avez une voiture, votre permis de conduire français est suffisant pour conduire en Espagne, il est donc inutile de faire la demande d’un permis international.

   Si vous emmenez votre animal domestique avec vous, il faut également des papiers comme un certificat de vaccination contre la rage et un certificat (de moins de trois mois) de bonne santé, délivré par son vétérinaire français.

   Les formalités sont donc assez simple cependant il est difficile d’énumérer toutes ces formalités puisqu’il en existe beaucoup d’autres selon les cas.

top^

2-Le marché du travail

   Les perspectives d'emplois pour les étrangers en Espagne sont en constante évolution. Avec un taux de chômage s’élevant à 8-9%, il existe une grande compétition pour les emplois et la recherche d’emploi est une entreprise difficile et frustrante qui prend plusieurs mois sauf dans les secteurs de la vente en boutique, les restaurants et bars ou l’enseignement des langues étrangères (en particulier anglais) ou beaucoup d’offres sont disponibles.
   La plupart des emplois se trouvent grâce à des pistons donc n’hésitez pas à profiter de vos connaissances pour vous frayer un chemin dans le marché du travail espagnol.
   Etre étranger peut éventuellement jouer en votre défaveur dans certaines sociétés et avec certains employeurs car il existe des lois restrictives sur d’employés étrangers. De plus si vous n’avez pas un espagnol opérationnel, vos opportunités de travail s’en trouveront amoindries et pour cela il est souvent nécessaire d’effectuer une préparation linguistique préliminaire pour obtenir un bon niveau et s’adapter plus rapidement.

top^

3-Economie et secteur de pointe
 
   Le textile, l’agroalimentaire, la sidérurgie, la métallurgie, la chimie et l’automobile occupe près de 30 % de la population active et sont les secteurs les plus attractifs avec l’agriculture et la pêche.
  Les secteurs du tourisme et l’administration publique occupent 64 % de la population active. Cependant il faut savoir que la position géographique des emplois se situe principalement dans les grandes villes : Madrid, Barcelone, Valence, Séville…
   L’un des traits caractéristiques de l’Espagne est la grande différence entre la ville et la campagne où l’on ne trouve quasiment aucun emploi et donc peu de personnes mais aussi entre les régions où de fortes disparités économiques régionales subsistent et freinent la croissance de l’emploi. 

top^

4-Investir dans le pays en créant une entreprise

   La législation européenne permet à tout ressortissant de l’UE de créer une entreprise comme tout citoyen espagnol et l’Espagne bat tous les records en Europe avec plus de 350 000 créations d’entreprises par an. Ce dynamisme s’explique par une politique favorable mise en place par l’État. Des centres d’information sur la création d’entreprise situés dans une vingtaine de villes permettent aux candidats entrepreneurs des conseils et d’effectuer toutes les démarches administratives.

top^


5-Rechercher un emploi

   Il peut être difficile de trouver un emploi en Espagne sans être physiquement présent dans le pays car les employeurs espagnols souhaitent souvent rencontrer le plus vite possible les candidats. Cependant il est possible de trouver des annonces en ligne et de postuler via email. Voici une liste de sites utiles pour trouver des offres de stage ou d’emploi :

Sites français:

www.figaroetudiant.com

www.kapstages.fr

www.iquesta.com

www.directetudiant.com/MoteurDE/expatriation.asp

iaeste.free.fr/index.htm

www.directetudiant.com/index.asp

www.michaelpagejunior.com/mpjunior/movie.cfm?9

www.aktiveo.com/index.cfm

www.dialogo.es/1f.htm

www.monster.fr/

www.emploi-international.org

www.directemploi.com

 

Sites espagnols (travail et stage)

www.inem.es

www.computrabajo.es

www.trabajos.com

www.todotrabajo.com

www.infojobs.net

www.trabajo.org

www.campusanuncios.com

www.educaweb.com/esp/servicios/ofertas/ofertas.asp

www.oficinaempleo.com

www.acciontrabajo.es/

 

   Vous pouvez aussi postuler directement en envoyant votre candidature spontanée aux entreprises. De nombreuses entreprises françaises sont notamment implantées en Espagne. Voici une liste de 50 des plus grandes entreprises françaises en Espagne à télécharger en format Excel :ici.
 

top^

6-La législation

Les contrats de travail

   En Espagne, un contrat de travail peut être à durée indéterminée ou déterminée (entre 6 mois et 2 ans) avec une durée hebdomadaire légale de travail de 40 heures. La rémunération annuelle est fixée sur la base de 14 mois. Les employeurs ont d’ailleurs tendance à diminuer la partie fixe du salaire en augmentant les commissions.

Salaires et horaires de travail 

   Le coût de la vie en Espagne est bien en dessous de la moyenne européenne donc les salaires sont également plus bas que la moyenne.

   Le salaire moyen pour un employé est de 12.000 à 18.000€ par an donc si vous venez de l’Europe du nord ou de l’Amérique du nord, préparez vous à changement de salaire radical.
   Voici un tableau permettant de se rendre compte des salaires de base en Espagne :

Employé administratif

11 000 - 16 000 € bruts annuels

Secrétaire de direction

18 000 - 36 000 € bruts annuels

Chargé de comptes

15 000 - 60 000 € bruts annuels

Ingénieur industriel

18 000 - 60 000 € bruts annuels

   Cependant en Espagne des primes sont versées deux fois par an (durant l’été et à noël) et des primes sont aussi versées pour les métiers commerciaux ce qui augmentent le salaire et le niveau de vie moins élevé en Espagne rend la vie toutefois agréable.

Les heures de travail et les vacances

   Les heures de travail traditionnelles en Espagne sont du Lundi au Vendredi de 9h00 jusqu’à 14h00, ensuite quelques heures pour manger et faire la sieste et les gens retournent travailler de 17h00 jusqu’à 20h00 cependant il est de plus en plus courant de voir les horaires s’harmoniser à la façon européenne.

            Chaque employé sous contrat a le droit à un mois entier de vacance chaque année ce qui est un peu moins qu’en France avec 5 semaines cependant il y a plus de jours fériés nationaux et régionaux en Espagne et les employés sont autorisés à faire le pont plus facilement qu’en France.

top^

© 2008-2014 univerespagne.com
eXTReMe Tracker